Jesus is Mormon

Reportage réalisé dans le cadre d’un concours sur le thème « Avoir 20 ans »

Comment vivent ces missionnaires à un âge où l’on pense plus à faire la fête qu’à se soucier des autres ? Quelle est leur motivation et que recherchent-ils à travers ce voyage initiatique ? 

Elder Ricks, jeune californien en mission depuis un peu plus d’un
an en France est passé par Lille, Melun et Brest, il se retrouve à Paris, accompagné de son collègue Elder Madsen, autre américain provenant de l’Utah, le berceau du Mormonisme. Nous nous sommes rencontrés un lundi, le jour de leur Pday (« preparation day »), seul congé de la semaine qu’ils consacrent habituellement à leurs loisirs (quand ils en ont). La rencontre a eu lieu à la Paroisse de la rue Saint Merri, dans le 4e arrondissement, ils m’ont fait visiter.

Nous avons ensuite échangé en parcourant les rues de Paris puis nous nous sommes donnés rendez vous le lendemain, jour consacré au prosélytisme et à la rencontre de la population. Habituellement, la journée du missionnaire est très structurée. Le matin, ils effectuent des exercices, la prière, étudient la Bible, le Livre de Mormon, puis entament une journée dédiée à l’oeuvre missionnaire. Le soir, ils rédigent leur journal et se préparent pour le lendemain et enfin prient avant de dormir.

L’Église Mormone compte près de 16 millions de fidèles à travers le monde. Chaque année, environ 80 000 missionnaires parcourent les rues de la plupart des pays du monde.
Elder Ricks dit :
« Je suis parti parce que je voulais juste partager la joie que j’ai trouvée dans ma vie »
« Pendant deux ans, on cherche à se focaliser seulement sur les autres, car c’est en se focalisant sur les autres, que l’on va se construire soi-même»